Un symbole pour signature

 

Attardons-nous sur le symbole dont ce groupe se sert pour signer ses méfaits.

Il s’agit d’une barre avec deux pieds en diagonale, ressemblant à un arbre à l’endroit, ou au signe de peace sans le cercle à l’envers.

On le trouve sur :

Les cartes de tarot

Les lettres de menaces

Un graffiti dans une roulotte de chantier (sur un mur) située au nord de Chomedey

D’après nos recherches, il s’agit d’une rune. La lettre EOLH, la 15e de l’alphabet runique. On le nomme aussi Algiz dans l’alphabet Futhark. Le Furthak est un alphabet qui serait apparu dans l’Europe du nord, autour du Danube ou encore dans les Alpes, autour du 3e siècle av. J.-C.

Les runes auraient toujours eu un usage double : alphabet pour la simple écriture, mais aussi outil divinatoire. En effet, chaque symbole (ou lettre) possède une essence symbolique. Elles sont utilisées en tirage, souvent par groupe de 5 (la Croix de Thor). Chaque lettre associée aux autres indique une direction, un sens, pour le consultant.

OELH

 

D’après L’esprit des Runes de Rey Claud, cette rune signifie protection, défense, bouclier qui repousse le mal. D’autres sources déclarent :

« Le pouvoir de soutien et de défense d’Ehlaz confère une grande protection contre toutes les forces ou influences, connues et inconnues, avec lesquelles chacun peut entrer en conflit. »

Avec le temps, EOLH est venu à représenter la vie, la vie humaine particulièrement.

Mais pourquoi avoir choisi un symbole aussi positif, aussi plein de vie? Il nous reste à envisager une hypothèse : EOLH inversé.

Lorsque les runes sont inversées, leur puissance est inversée également.

La rune EOLH à l’envers devient synonyme de mort, d’anéantissement. La légende veut que pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands nazis l’utilisaient fréquemment sur les pierres tombales.

Signification

Si EOLH donne accès au divin, au plus que terrestre, plusieurs interprètent le symbole EOLH (ou Algiz) à l’envers comme un accès au monde des défunts. Le symbole s’y prête. Lorsqu’il est à l’endroit, on peut voir un humain les deux bras tendus vers le ciel, à l’envers, c’est au contraire des racines qui plongent profondément dans le sol… vers l’au-delà.

Selon certains, EOLH est aussi la rune de la peur, et de l’usage de la peur. EOLH inversé est aussi synonyme de guerre.

Un symbole très chargé. Un symbole qui change du tout au tout selon si on le prend à l’endroit ou à l’envers.

Le choix de EOLH inversé semble ici vouloir renvoyer à ce monde des morts, un au-delà qui ne veut pas laisser en paix les vivants… Ou bien est-ce une incantation à l’adresse des forces mortuaires?

 

Attardons-nous sur le symbole dont ce groupe se sert pour signer ses méfaits.

Il s’agit d’une barre avec deux pieds en diagonale, ressemblant à un arbre à l’endroit, ou au signe de peace sans le cercle à l’envers.

On le trouve sur :

Les cartes de tarot

Les lettres de menaces

Un graffiti dans une roulotte de chantier (sur un mur) située au nord de Chomedey

D’après nos recherches, il s’agit d’une rune. La lettre EOLH, la 15e de l’alphabet runique. On le nomme aussi Algiz dans l’alphabet Futhark. Le Furthak est un alphabet qui serait apparu dans l’Europe du nord, autour du Danube ou encore dans les Alpes, autour du 3e siècle av. J.-C.

Les runes auraient toujours eu un usage double : alphabet pour la simple écriture, mais aussi outil divinatoire. En effet, chaque symbole (ou lettre) possède une essence symbolique. Elles sont utilisées en tirage, souvent par groupe de 5 (la Croix de Thor). Chaque lettre associée aux autres indique une direction, un sens, pour le consultant.

OELH

 

D’après L’esprit des Runes de Rey Claud, cette rune signifie protection, défense, bouclier qui repousse le mal. D’autres sources déclarent :

« Le pouvoir de soutien et de défense d’Ehlaz confère une grande protection contre toutes les forces ou influences, connues et inconnues, avec lesquelles chacun peut entrer en conflit. »

Avec le temps, EOLH est venu à représenter la vie, la vie humaine particulièrement.

Mais pourquoi avoir choisi un symbole aussi positif, aussi plein de vie? Il nous reste à envisager une hypothèse : EOLH inversé.

Lorsque les runes sont inversées, leur puissance est inversée également.

La rune EOLH à l’envers devient synonyme de mort, d’anéantissement. La légende veut que pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands nazis l’utilisaient fréquemment sur les pierres tombales.

Signification

Si EOLH donne accès au divin, au plus que terrestre, plusieurs interprètent le symbole EOLH (ou Algiz) à l’envers comme un accès au monde des défunts. Le symbole s’y prête. Lorsqu’il est à l’endroit, on peut voir un humain les deux bras tendus vers le ciel, à l’envers, c’est au contraire des racines qui plongent profondément dans le sol… vers l’au-delà.

Selon certains, EOLH est aussi la rune de la peur, et de l’usage de la peur. EOLH inversé est aussi synonyme de guerre.

Un symbole très chargé. Un symbole qui change du tout au tout selon si on le prend à l’endroit ou à l’envers.

Le choix de EOLH inversé semble ici vouloir renvoyer à ce monde des morts, un au-delà qui ne veut pas laisser en paix les vivants… Ou bien est-ce une incantation à l’adresse des forces mortuaires?