Elles continuent de sévir

Graffiti trouvé sur une table au parc St-Martin, endroit où  les trois jeunes filles ont été souvent vues selon les témoins.

Entre le moment de la réception des lettres (6 février) et le mois de mars, plusieurs cas de pneus crevés pendant la nuit sont rapportés dans le quartier. Il n’est pas avéré que ce sont les mêmes personnes qui ont commis ces méfaits, mais il est aussi difficile d’écarter cette possibilité.

Graffiti trouvé sur une table au parc St-Martin, endroit où  les trois jeunes filles ont été souvent vues selon les témoins.

Entre le moment de la réception des lettres (6 février) et le mois de mars, plusieurs cas de pneus crevés pendant la nuit sont rapportés dans le quartier. Il n’est pas avéré que ce sont les mêmes personnes qui ont commis ces méfaits, mais il est aussi difficile d’écarter cette possibilité.